Faire contrôler sa Vue

Parmi les bonnes pratiques pour un travail sur écran confortable, la règle la plus évidente consiste à aller se faire contrôler régulièrement la Vue par un ophtalmologiste. Bien qu' évidente, c'est également la règle qui semble la plus complexe à certains utilisateurs. Pourquoi ? Parce qu'une séance de travail peut tout à fait bien commencer en début de journée. Ce n'est qu'en fin de journée que l'on a l'impression que les yeux brulent, ou que l'on fatigue. Dés lors, on va incriminer l'écran, alors que ses symptômes traduisent parfois simplement un petit défaut visuel mal corrigé jusqu'alors.

Quelles sont les exigences visuelles du travail sur écran ?

Pour bien comprendre l'origine de ces gênes, revenons aux caractéristiques propres du travail sur écran. Pour les yeux, l'écran d'ordinateur est un travail très exigeant. Les informations présentées à l'écran sont nombreuses et souvent de taille réduite. Les yeux doivent constamment assurer la mise au point : c'est l'accommodation. Ils doivent également assurer la convergence, c'est à dire la focalisation des 2 axes de visée des yeux en un point unique. L'accommodation et la convergence sont en permanence ré-ajusté par le cerveau pour assurer les meilleures conditions de Vision possible. Pour cela, le cerveau recherche la position où l'image est la plus nette.

Impact d'un petit défaut de la Vue mal corrigé

Que se passe t-il lorsque la Vue n'est pas complètement corrigée. Par exemple s'il subsiste un petit astigmatisme très léger et non corrigé ? Ce petit défaut va très légèrement brouiller l'image perçue par le cerveau. Ce dernier va chercher en permanence à corriger ce léger brouillage, soit en jouant sur l'accommodation, soit en jouant sur la convergence. Et malheureusement il risque de ne jamais y parvenir puisque l'image sera toujours légèrement brouillée par le petit défaut mal corrigé. A la longue, le cerveau va se fatiguer, tout comme les mécanismes d'accommodation et de convergence qui sont sur-sollicités. C'est ce mécanisme qui est à l'origine probable de l'apparition d'une fatigue visuelle après de longues heures de travail sur écran.

La solution : consultez régulièrement votre ophtalmologiste.

A l'aide de tests et d'examens simples, votre ophtalmologiste va détecter rapidement si un défaut visuel existe, et comment le corriger à 100%. N'oubliez pas de lui mentionner que vous travaillez de longues heures sur écran, et que vos yeux vous paraissent fatigués à l'issue de ces séances. Il pourra par exemple vous prescrire une paire de lunettes parfaitement corrigées, qui seront votre principale alliée pour le travail sur écran. Bien sur la tentation est grande de ne pas prendre rendez-vous, et d'utiliser de petits tests de dépistage disponibles sur internet. On pense ainsi - à tort - gagner du temps. Sachez que ces petits tests sont souvent très peu sensibles. Ils ne permettent pas de mettre en évidence les petits défauts. Or ce sont justement ces petits défauts non pris en compte qui posent le plus de problème sur une pratique de longue durée.

Portez vos lunettes !

Un dernier point qui, nous l'espérons, fera sourire certains : portez vos lunettes ! Nous sommes toujours étonnés par le nombre de patients qui possèdent une correction parfaite par lunettes ou lentilles de contact, mais ne la porte pas. L'explication est simple : il s'agit généralement de lunettes corrigeant un petit défaut. Le porteur ne perçoit pas un grand changement lorsqu'il chausse ses lunettes de vue. Il pense donc ne pas en avoir besoin. Et effectivement, cette impression peut être justifiée sur quelques minutes de travail. Pourtant, il s'agit bel et bien d'un petit défaut optique qui, s'il n'est pas corrigé, va conduire à une grosse fatigue visuelle après quelques heures de travail sur écran.

En savoir plus :